top of page
  • C.H

La Maison des coursiers, un lieu de soutien pour les livreur·euse.s parisien·ne·s

La livraison de colis et de repas est devenue une activité de plus en plus courante à Paris, en particulier depuis la pandémie de Covid-19. Cependant, les travailleurs de cette industrie, les livreur.euse.s, sont souvent confronté.e.s à des conditions de travail difficiles et précaires.


Depuis septembre 2021, grâce au soutien de la Mairie de Paris et de l'AMLI, la Maison des Coursiers, située dans le 18e arrondissement de Paris, offre un soutien précieux aux livreur.euse.s qui en ont besoin.


(©) Le Castor. ( Paul Cuquemy, directeur technique et livreur chez Le Castor et Circé Lienart, coordinatrice et salariée à l'association Coopcycle.


Le but de cet endroit, ouvert gratuitement du mercredi au samedi de 12h à 19h, est de permettre aux livreur.euse.s à vélo de se reposer, de boire un café, de réchauffer leur repas, de recharger leurs batteries et de participer à des ateliers associatifs.


L'établissement est également un lieu de rassemblement pour les livreur.se.s qui souhaitent se mobiliser pour leurs droits. Si les livreur.euse.s ont la moindre question, ils peuvent s'adresser à Circé Lienart, qui est coordinatrice et salariée de l'association Coopcycle, une coopérative de livraison à vélo et qui s'occupe depuis l'ouverture de la gestion de la Maison des coursiers.



Circé propose un soutien administratif et juridique gratuit pour aider les livreur.euse.s à mieux comprendre leurs droits et à faire face aux difficultés qu'ils peuvent rencontrer sur le terrain. En effet, les livreur.euse.s indépendant.e.s ont souvent du mal à obtenir une couverture sociale, des congés payés et des salaires décents.


Chez "Le Castor", nous avons pour mission de rendre la livraison à vélo plus accessible tout en préservant son aspect humain. Nous avons pris la décision de salarier nos livreur.euse.s pour plusieurs raisons. Tout d'abord, cette approche offre des avantages clairs pour nos employé.e.s, qui passent d'un travail payé à la tâche à un travail rémunéré à l'heure. De plus, en étant salarié.e.s, nos livreu.euse.s bénéficient d'une protection sociale ainsi que des droits associés à leur statut. Cette décision reflète notre engagement en faveur du bien-être de nos employé.e.s et de l'éthique professionnelle dans le secteur de la livraison à vélo.


La Maison des Coursiers est une véritable aubaine pour les livreur.euse.s, qui travaillent souvent de longues heures dans des conditions difficiles. En offrant un espace de repos et de soutien, l'établissement permet aux livreur.euse.s de se ressourcer et de reprendre leur travail dans de meilleures conditions. De plus, les services juridiques et administratifs offerts peuvent les aider à résoudre des problèmes tels que les retards de paiement ou les litiges avec des employeurs peu scrupuleux.


En conclusion, la Maison des coursiers est une initiative remarquable qui mérite d'être saluée. En offrant un soutien précieux aux livreur.euse.s parisien.ne.s, elle contribue à améliorer les conditions de travail dans cette industrie.


Comments


bottom of page